Les dirigeants arabes et musulmans condamnent le « vil attentat terroriste » de Nice

Les dirigeants arabes et musulmans condamnent le « vil attentat terroriste » de Nice

#AttentatNice

Les dirigeants saoudien, égyptien, émirati et du Conseil de coopération du Golfe ont exprimé leur solidarité avec la France suite à l’attaque meurtrière du 14 juillet

Une enquêtrice passe près de cadavres à Nice suite à l’attentat du 14 juillet (AFP)
AFP's picture
15 juillet 2016
Last update: 
Friday 15 July 2016 12:16 UTC
Last Update French: 
15 juillet 2016

Des dirigeants arabes et des dignitaires musulmans ont condamné l’attaque qui a tué au moins 84 personnes jeudi soir dans la ville française de Nice.

Le principal centre d’étude de l’islam sunnite, al-Azhar, a déclaré que ce « vil attentat terroriste » contredisait l’islam et a appelé à « unir les efforts pour vaincre le terrorisme et débarrasser le monde de ce mal ».

La Tunisie a indiqué que l’assaillant, qui selon la police a la double nationalité franco-tunisienne, avait commis un acte d’une « extrême lâcheté » et a exprimé sa solidarité avec la France contre le « fléau du terrorisme ».

Au moins 84 personnes ont été tuées quand un homme a foncé avec son camion dans la foule de milliers de personnes venues célébrer le 14 juillet jeudi soir. Des dizaines de personnes ont été blessées, dont une cinquantaine d’enfants.

Le religieux musulman égyptien de premier plan Shawki Allam a condamné l’assaillant, le qualifiant d’« extrémiste ».

« Les gens qui commettent des crimes aussi horribles sont corrompus, et marchent dans les traces de Satan... ils sont maudits dans cette vie et dans l’au-delà. »

Les six États arabes du Golfe ont publié un communiqué conjoint disant qu’ils condamnaient « fermement » l’acte « terroriste » de Nice.

« Les États du Conseil de coopération du Golfe sont solidaires de la République française suite à ce lâche incident criminel dont les responsables sont dépourvus de toute valeur morale et humaine », a déclaré le secrétaire général du bloc, Abdullatif al-Zayani.

L’Arabie saoudite a publié sa propre déclaration, qui condamne l’acte « terroriste haineux » et ajoute que le royaume est « solidaire » de la France et « coopèrera avec elle pour confronter les actes terroristes dans toutes leurs formes ».

Le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis (EAU) Cheikh Abdallah Ben Zayed al-Nahyane a déclaré pour sa part : « Ce crime terroriste haineux rend impératif de travailler tous ensemble de façon décisive et sans hésitation pour contrer le terrorisme dans toutes ses formes et manifestations. »

Tant l’Arabie saoudite que les EAU sont membres de la coalition dirigée par les États-Unis qui mène une campagne aérienne contre le groupe État islamique en Syrie, aux côtés de la France.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi a quant à lui condamné « dans les termes les plus forts ce vil attentat terroriste », a indiqué son cabinet.

Le chef de la Ligue arabe, Ahmed Abul Gheit, a dénoncé une « attaque terroriste lâche », selon son porte-parole.

 

Traduit de l’anglais (original).